Une histoire d’amour africaine

Daphné Sheldrick, celle qu’on surnommera «la mère des éléphants», voit le jour en juin 1934 dans une ferme de colons britanniques, au Kenya. Tout la prédestine à vivre au plus près de la nature, surtout son extraordinaire empathie envers les animaux. Mais rien n’annonce qu’elle se lancera à corps perdu dans la guerre contre les chasseurs d’ivoire, ni qu’elle consacrera sa vie aux bébés orphelins victimes du braconnage.
Le récit de cette femme d’exception traverse le XXe siècle et rend compte des soubresauts de l’histoire : les guerres mondiales, la révolte mau-mau, l’indépendance kenyane…
Un destin romanesque, au cœur du monde sauvage, plein de chair, de passions et de violence.
Décédée en 2018, Daphné Sheldrick a reçu de nombreuses distinctions et s’est fait connaître dans le monde entier par son travail pour la protection des éléphants. Le David Sheldrick Wildlife Trust, qu’elle a fondé en l’honneur de son mari, œuvre pour la sauvegarde de la faune sauvage au Kenya.